Pianima

10 décembre 2018

Du plaisir d'écrire

96669149_o

 Il y a des écrits qui ont changé ma vie, n'était-ce qu'une phrase ou plusieurs pages. 

 D'autres qui m'ont donné des objectifs et des envies. 

 Il y a des écrits qui m'ont fait réfléchir et m'ont appris des choses. 

 
 
 Il y en a qui m'ont mise en émoi jusque dans l'estomac.

 Ils ont pu être un mail, un sms, un bail, une petite annonce, un passage sulfureux de la Bicyclette bleue, un post-it sur le frigo, un post de blog, des feuilles dans une   enveloppe, une carte postale, mais ils ont tous un point commun : ils ont été   partagés, d'humain à humain(s).   

Posté par pianima à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2018

Mascottes

Quand mes élèves de piano arrivent pour leur cours, ils sont accueillis en grande pompe par Gibson et Iris, les deux petits loups de la maison. Pour les enfants, c'est un lien rassurant. Si les chiens ne sont pas tout de suite dans le coin, j'ai immanquablement droit à : "Ils sont où, Iris et Gibson ?".

Aujourd'hui, Daphné a dit : "J'aime bien les caresser, c'est tout mou comme une balle antistress !". 

a 15-07-2016 11-46-16

Posté par pianima à 16:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2018

Night Song (R.Volkmann)

Voici une musique douce et berçante, au tempo Andante (75 pulsations par minute), à peu près comme un coeur humain. 

Posté par pianima à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2018

Ornement

10

(Une adulte parmi mes élèves de piano) : " - Vous avez toujours un détail pas comme les autres. C'est beau, ce que vous avez au coin de l'oeil ; on dirait que ça fait partie de vous. Comment avez-vous fait ?
(Moi) - Il vous faut du maquillage, un pinceau très fin et de la patience.
- J'ai les deux premiers mais je ne suis pas sûre d'avoir le troisième.
- Vous apprenez le piano depuis plus d'un an...
- Ah oui, c'est vrai... "

Mes élèves ne se rendent pas toujours compte des forces qu'ils ont acquises ! 

10

Posté par pianima à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2018

Gaspard

La première fois que je l'ai rencontré, Gaspard avait sept ans moins quelques semaines. Six ans et plus que trois quarts, vous savez à quel point il est important de mentionner ce décompte pour un enfant. J'ouvris la porte et se tint devant moi un petit homme blond, cheveux raides, un peu longs, petite mèche, et une incroyable douceur sur son visage. Il me dit un timide bonjour et je le sentis impressionné. 

Gaspard avait déjà fait un peu de piano avant de me rencontrer ; un an avec un professeur manquant de chaleur, ce qui expliquait que les parents avaient cherché quelqu'un d'autre pour le sortir de ce frigo et maintenir sa motivation.

Sa mère et sa grande soeur l'accompagnaient pour son premier cours de piano avec moi. Assises l'une contre l'autre sur mon canapé, elles me laissèrent travailler avec Gaspard, l'accompagnant de leur présence rassurante à un mètre derrière.

christmas_xmas_family_boy_music_closeup_kids_children-825955

Ca y est, c'était parti, j'étais dans mon rôle. J'ai l'habitude de parler et faire parler, rire, poser des questions, et grand bien en fit au petit homme que je vis sourire et se détendre, surpris. Je le fis déposer sur le piano de petites figurines en forme d'animaux : "Maintenant Gaspard, tu vas mettre toutes les grenouilles sur tous les DO du piano, et tous les hippopotames sur les MI".

Je sentais le sourire bienveillant de la maman qui irradiait dans mon dos. A la fin du cours, elle demanda pour la rhétorique à son fils s'il souhaitait revenir. Il dit "oh oui" avec un sourire qui fit devenir mon coeur tout chamallow. C'est là qu'elle m'expliqua tout : 

Le précédent professeur de Gaspard ne l'avait jamais fait prononcer un mot. On m'avoua que cette personne passait son temps à consulter son téléphone pendant les cours, se contentant de dire distraitement "rejoue cette ligne". Il était compréhensible que Gaspard était stressé de me voir : il ignorait qu'un cours de piano pouvait être très différent. Il fallut lui expliquer que chez les adultes il y a des idiots et qu'aucun professeur n'a le droit de se comporter ainsi. Petit homme avait pourtant tenu un an, sans être forcé par ses parents. Il aimait juste très fort la musique et le piano. 

La petite famille repartit sur ces mots : "Un sourire de Gaspard le mercredi, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu ça !". 

C'est ainsi que je retenus à jamais dans ma mémoire ce moment-trésor, et que notre aventure démarra. 

Posté par pianima à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2005

Dans les Alpes

Voici la petite histoire d'une semaine de vacances à la montagne.

02

02
Les petits déjeuners se font au crépitement du feu de bois et aux impatiences des enfants de jouer dans la neige. C'est là que j'ai décidé d'ajouter "crépitement de feu" à ma base de données de voeux pour mon avenir. 

02

02

Chaque jour, sans exception, je marche et ça me ressource. Même après les avoir arpentés plusieurs fois, jamais je ne pourrai dire que je connais ces sentiers comme ma poche, car la montagne réserve toujours ses surprises ; ces petites gouttes d'eau sur la mousse ou cette grosse pierre que je n'avais jamais remarquée.

02

02
J'apprécie de surplomber le village. J'entends les cloches de la chapelle, je sens les délicieuses odeurs de repas de midi en préparation dans les chalets, je vois des gens passer en combinaison fluo, et moi, je suis là-haut au calme, à observer en sachant que tout à l'heure je retournerai dans cette activité. C'est la liberté de pouvoir choisir à chaque instant la situation dans laquelle je veux être ; ce que je veux ressentir, de calme, ou de plus animé.   

02

02

02

02

02

02

Posté par pianima à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,